La conversion de Paul en chemin

à Damas par le Caravage Saint Paul (10 ? à 64 ?) - Paul de Tarse - est l'une des figures majeures les plus importantes du début de la période chrétienne. Considéré comme un orateur fougueux et charismatique et un militant passionné et infatigable, il a contribué à la diffusion du christianisme avec d'autres missionnaires et a rédigé les premiers documents connus sur le christianisme. Les premières lettres de Paul, écrites entre 49 et 62 après Jésus-Christ,sont les plus anciens textes du Nouveau Testament.

Certains pensent que Paul a joué un rôle plus important que Jésus dans l'établissement du christianisme en tant que grande religion. Il a transformé ce qui n'était qu'un mouvement marginal de Juifs en une religion qui embrassait tous les peuples et qui s'est répandue dans l'Empire romain, l'un des plus grands domaines politiques que le monde ait jamais connus. On attribue à Paul le mérite d'avoir façonné l'orthodoxie du christianisme et d'avoir modelé la façon dont le christianisme est devenu une religion.Les évangiles ont été interprétés.

Paul est étroitement associé à Damas, en Syrie. Selon le livre des Actes des Apôtres du Nouveau Testament, c'est dans la rue Straight, dans la vieille ville de l'actuelle Damas, que Saul de Tarse a recouvré la vue et est devenu l'apôtre Paul. Selon la Bible, Saul a commencé sa carrière en terrorisant les chrétiens à Jérusalem, puis il a été aveuglé par une vision de Dieu à l'extérieur de Damas.Le long de l'ancienne voie romaine se trouve la chapelle Saint-Paul, où Paul a été descendu dans une corbeille pour fuir une foule de Juifs ; la maison d'Ananias, qui serait la maison d'origine de l'homme qui a aidé Paul ; et la chapelle Hanania, une ancienne église construite sur le site de l'ancienne voie romaine.Site où Saint Paul a été converti au christianisme avec l'aide de Hanania.

Le professeur Wayne A. Meeks a déclaré à PBS : "L'apôtre Paul est, après Jésus, clairement la figure la plus intrigante du premier siècle du christianisme, et bien plus connu que Jésus parce qu'il a écrit toutes ces lettres que nous avons [comme] sources primaires..... Il y a beaucoup de choses étonnantes à son sujet. Par exemple, dans l'érudition moderne, nous avons eu tendance à diviser différentes catégories. Il y a les gentils, etil y a des juifs. Il y a des gens qui parlent le grec et d'autres qui parlent l'hébreu. Il y a le judaïsme palestinien, qui inclut l'apocalyptique. Il y a le judaïsme rabbinique et il y a le judaïsme hellénistique, qui est profondément dérivé du monde grec. Paul semble appartenir à plusieurs de ces catégories, confondant ainsi nos divisions modernes. Il est donc un personnage intriguant et déroutant à certains égards.respecte. [Source : Wayne A. Meeks, Woolsey Professor of Biblical Studies Yale University, Frontline, PBS, avril 1998 ]

Paul par Durer "L'impact principal qu'il a laissé sur le christianisme après lui est à travers ses lettres, mais à son époque, il se voit avant tout comme un prophète auprès des non-juifs, pour leur apporter le message du Messie crucifié, et il le fait d'une manière extraordinaire. C'est une personne qui est en quelque sorte un citadin, et il voit que les villes sont la clé de la propagation rapide de ce nouveau message.À un moment donné, il peut écrire aux chrétiens romains : " J'ai rempli l'Évangile en Orient, je n'ai plus de place pour travailler ici ". Qu'est-ce qu'il peut bien vouloir dire ? Il n'y a qu'une poignée de chrétiens dans chacune des grandes villes de l'Empire d'Orient. Qu'est-ce qu'il veut dire, qu'il a rempli tout l'Empire d'Orient avec l'Évangile ? Mais nous regardons ces endroits et nous voyons que chacun d'entre eux est sur le point d'être détruit.une grande route romaine ou un grand port maritime. Ce sont les grands centres commerciaux du monde. Ils sont le centre des migrations de personnes et il voit ce monde, d'un point de vue romain, qui est un point de vue urbain, que le pays environnant est centré dans cette ville et que la propagation du christianisme dépend de son acheminement vers ces grands centres."

Sites web et ressources : Christianisme Britannica sur le christianisme britannica.com//Christianisme ; Histoire du christianisme history-world.org/jesus_christ ; BBC sur le christianisme bbc.co.uk/religion/religions/christianisme ; Article de Wikipédia sur le christianisme Wikipedia ; Tolérance religieuse religioustolerance.org/christ.htm ; Christian Answers christiananswers.net ; Christian Classics Ethereal Library www.ccel.org ;

Le christianisme primitif : Elaine Pagels website elaine-pagels.com ; Sacred Texts website sacred-texts.com ; Gnostic Society Library gnosis.org ; PBS Frontline From Jesus to Christ, The First Christians pbs.org ; Guide to Early Church Documents iclnet.org ; Early Christian Writing earlychristianwritings.com ; Internet Ancient History Sourcebook : Christian Origins sourcebooks.fordham.edu ; Early Christian Artoneonta.edu/farberas/arth/arth212/Early_Christian_art ; Early Christian Images jesuswalk.com/christian-symbols ; Early Christian and Byzantine Images belmont.edu/honors/byzart2001/byzindex ;

Bible et histoire biblique : Bible Gateway et la nouvelle version internationale (NIV) de la Bible biblegateway.com ; King James Version of the Bible gutenberg.org/ebooks ; Bible History Online bible-history.com ; Biblical Archaeology Society biblicalarchaeology.org ;

Les saints et leurs vies Les saints du jour dans le calendrier catholicsaints.info ; Bibliothèque de livres sur les saints saintsbooks.net ; Saints et leurs légendes : une sélection de saints libmma.contentdm ; Saints gravures. Maîtres anciens de la collection De Verda colecciondeverda.blogspot.com ; Vies des saints - Eglise orthodoxe d'Amérique oca.org/saints/lives ; Vies des saints : Catholic.org catholicism.org

Jésus et le Jésus historique ; Britannica sur Jésus britannica.com Jésus-Christ ; Théories du Jésus historique earlychristianwritings.com ; Article de Wikipedia sur le Jésus historique Wikipedia ; Forum du séminaire sur Jésus virtualreligion.net ; Vie et ministère de Jésus-Christ bible.org ; Jesus Central jesuscentral.com ; Encyclopédie catholique : Jésus-Christ newadvent.org

Livre : "Paul : The Mind of the Apostle" par A.N. Wilson (1997) ; "Paul Among the People : the Apostle Reinterpreted and reimagined in His Own Time" par Sarah Ruden (Pantheon, 2010).

Nommé à l'origine Saul de Tarse, Paul est né dans une famille juive de langue grecque qui avait obtenu la citoyenneté romaine dans la ville de Tarse, dans le sud de la Turquie. Il est né entre l'an 7 et l'an 10 de notre ère (sa 2000e année de naissance a été déclarée année jubilaire par l'Église catholique) et a été éduqué à Jérusalem "aux pieds de Gamaliel", petit-fils du grand sage juif Hillel. Paul a appris à fabriquer des tentes quand il était encore en vie.Au cours de ses voyages, il a souvent subvenu à ses besoins en tant que faiseur de tentes.

Dans le livre des Corinthiens, Paul parle d'une "épine dans la chair" qui, selon lui, a été envoyée par "un messager de Satan pour me tourmenter, pour m'empêcher d'être trop exalté", ce qui, selon les spécialistes, pourrait être une référence à l'épilepsie, à la malaria ou à une autre maladie.

On pense que Paul était membre d'une secte juive radicale et violente appelée les Pharisiens shammaïtes, disciples d'un sage juif qui prônait une interprétation stricte de la loi juive et un traitement sévère des non-juifs. Se décrivant lui-même comme un "Hébreu des Hébreux", Paul considérait le christianisme comme un blasphème et était un persécuteur des disciples de Jésus avant sa conversion. On pense qu'il étaitimpliqués dans le passage à tabac, l'emprisonnement et même l'exécution d'hommes, de femmes et d'enfants chrétiens.

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Traditionnellement, Paul a grandi en tant que Juif de la diaspora, c'est-à-dire qu'il est issu d'une famille juive, [avec] une éducation juive très traditionnelle, mais il ne vit pas dans sa patrie, mais plutôt à Tarse, une ville de l'est de la Turquie. Il vit donc dans une ville grecque, elle-même, en fait, une sorte de carrefour intéressant à la frontière du Moyen-Orient, et pourtant il a également eu une éducation juive très traditionnelle.Il était lui-même pharisien et avait reçu une formation de pharisien, ce qui signifie qu'il connaissait bien la tradition d'interprétation des Écritures, voire des prophètes eux-mêmes. Lorsque nous entendons Paul utiliser le langage prophétique à la fois pour encadrer son message et pour décrire sa propre compréhension de lui-même, c'est parce qu'il était imprégné de ce langage prophétique depuis le début de sa vie.Source : L. Michael White, professeur de lettres classiques et directeur du programme d'études religieuses de l'université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998].

Paul s'est converti au christianisme vers les années 32 à 35 de notre ère, soit environ cinq ans après la mort de Jésus, alors qu'il voyageait sur la route de la Galilée et de Jérusalem vers Damas pour faire prisonniers le plus de chrétiens possible. Selon les Actes IX du Nouveau Testament, Paul fut soudain aveuglé par une lumière rayonnante, et une voix lui parla ainsi : "Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?" Secoué et couché sur le sol, il se mit à pleurer.Au sol, Paul (Saul) dit : "Qui es-tu, Seigneur ?" La voix répondit : "Je suis Jésus, que tu persécutes."

La conversion de Paul Tremblant et toujours aveugle, Paul se rendit à Damas, où il changea son nom de Saul en Paul, recouvra la vue et fut baptisé. Il fut "rempli du Saint-Esprit" et "aussitôt, il prêcha le Christ dans les synagogues, disant qu'il est le Fils de Dieu". Ensuite, Paul fut un médiateur solitaire pendant des mois, puis chercha Pierre pour apprendre comment vivait Jésus. Jésus apparut ensuite àPaul dans d'autres visions. Voici ce qu'on peut lire dans Galates 1.10 -1.24 : 10Cherchei-je maintenant la faveur des hommes, ou celle de Dieu ? Ou bien est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ. 11Car je veux que vous sachiez, frères, que l'Évangile que j'ai prêché n'est pas un Évangile d'homme.

12Car je ne l'ai pas reçu d'un homme, et on ne me l'a pas enseigné, mais c'est une révélation de Jésus-Christ. 13Car vous avez entendu parler de ma vie passée dans le judaïsme, de la façon dont j'ai violemment persécuté l'Église de Dieu et tenté de la détruire ; 14et j'étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de gens de mon âge parmi mon peuple, tant j'étais zélé pour les traditions de mes pères. 15Mais quand celui qui m'avait mis à partavant ma naissance, et qui m'avait appelé par sa grâce, 16a voulu me révéler son Fils, afin que je l'annonce parmi les païens, je n'ai pas conféré avec la chair et le sang, 17je ne suis pas monté à Jérusalem vers ceux qui ont été apôtres avant moi, mais je suis allé en Arabie ; et de nouveau je suis retourné à Damas.

18Après trois ans, je montai à Jérusalem pour rendre visite à Céphas, et je restai quinze jours avec lui. 19Je ne vis aucun des autres apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur. 20(En ce que je vous écris, devant Dieu, je ne mens pas !) 21Je me rendis ensuite dans les régions de Syrie et de Cili'cie. 22Et je n'étais pas encore connu de vue des Églises de Christ en Judée ; 23ils entendaient seulement dire : "Celui qui a été une fois24 Et ils ont glorifié Dieu à cause de moi.

Paul n'était pas un théologien ou un érudit, mais un missionnaire. Il a contribué à la diffusion du christianisme avec d'autres missionnaires, principalement auprès des païens ou des quasi-juifs qui rejetaient les lois juives comme la circoncision. Il a fondé les premières communautés chrétiennes païennes (jusqu'alors, presque tous les chrétiens étaient des juifs convertis) et a établi de nombreuses églises en Asie mineure et en Grèce.

Paul utilisait la même tactique partout où il allait. Après son arrivée dans une ville, il prenait la parole à la synagogue locale. Lorsque les congrégations s'excitaient et se mettaient en colère, il se retirait et organisait une église dans les quartiers païens. En agissant ainsi, Paul est crédité d'avoir fait les premiers pas pour faire du christianisme une religion mondiale ouverte à tous, plutôt qu'une religion auparavant réservée aux Juifs.

Dans son sillage, Paul a laissé derrière lui des assemblées autonomes appelées "ekklesiani", prolongement et transformation d'un mouvement de protestation galiléen dans lequel la crucifixion de Jésus et l'avènement du Royaume de Dieu étaient considérés comme des événements destinés à "nous délivrer du présent siècle mauvais". Certains spécialistes pensent que Paul n'essayait pas d'établir le christianisme, mais plutôt de réformer et d'étendre le judaïsme.

Paul a prêché pendant trois ans en Arabie et à Damas, puis il a commencé sa carrière de missionnaire après avoir reçu un appel à "témoigner dans le monde entier". Il a passé 15 ans sur la route, voyageant dans tout l'empire romain pour répandre la parole de Jésus.

Paul est passé par la Galatie et l'Achaïe. Il a fait naufrage à Malte et s'est arrêté dans des endroits comme Pisidian, Antioche, Iconium, Lystra et Derbe dans le sud de l'Asie mineure. Il est resté deux ou trois ans et a parlé devant des milliers de personnes et a provoqué une émeute à Éphèse dans l'ouest de l'Asie mineure.

Le premier voyage de Paul Paul s'est également rendu dans la ville macédonienne de Thessalonique, dans l'actuelle Grèce du Nord (source du livre du Nouveau Testament Les Thessaloniciens) et à Corinthe, dans l'actuelle Grèce du Sud (source du livre du Nouveau Testament Les Corinthiens). Corinthe était le centre de l'administration romaine de la Grèce et la plus grande métropole de la Grèce romaine.

Bien que la majorité de ses premiers disciples fussent juifs, Paul recruta de nombreux non-juifs non circoncis. La conversion des païens allait à l'encontre des croyances de certains autres apôtres qui estimaient que les chrétiens convertis devaient être circoncis et baptisés et que les chrétiens juifs étaient supérieurs aux non-juifs. L'acceptation des non-juifs par saint Paul était si impopulaire qu'il faillit être battu.à la mort lorsqu'il a visité le temple juif de Jérusalem.

Dans son livre "The First Urban Christians", Wayne Meeks, spécialiste du Nouveau Testament, conclut que "c'est dans les villes de l'Empire romain que le christianisme, bien que né dans la culture villageoise de la Palestine, a connu son plus grand succès, et ce bien après l'époque de Constantin".

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "La ville de Corinthe, vers l'an 50, aurait été la capitale naissante d'une province romaine de l'Orient grec. ... Un grand centre. Elle avait deux ports, l'un du côté de la mer Égée et l'autre du côté de l'Adriatique, de sorte qu'elle était l'un des principaux carrefours de la navigation romaine dans toute la Méditerranée. Ainsi, lorsque Paul est arrivé à Corinthe en l'an 50, il a...Une sorte de ville monumentale construite autour des vestiges de l'ancienne cité grecque, dont le centre était le temple d'Apollon avec ses grandes colonnes ioniques monolithiques se dressant au-dessus du reste de la ville. [Source : L. Michael White, professeur de lettres classiques et directeur du programme d'études religieuses.Université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998 ].

Le deuxième voyage de Paul

"Ainsi, lorsque Paul est arrivé là-bas, il a dû se rendre parmi les marchands et les artisans qui auraient été les personnages clés de la croissance économique de la ville, précisément parce que Corinthe était un important centre commercial reliant la moitié orientale et la moitié occidentale de la Méditerranée. ...La ville de Corinthe est un lieu cosmopolite animé où se trouvent des gens de tout le monde méditerranéen, et donc lorsque nousPaul à Corinthe est un autre de ces voyageurs et commerçants. Traditionnellement, au moins, Paul est un fabricant de tentes. Il est impliqué d'une manière ou d'une autre dans l'industrie de la fabrication de tentes ou du travail du cuir. Nous avons souvent considéré Paul comme une sorte d'artisan. Il est peut-être issu de la classe supérieure des artisans. Sa famille était peut-être propriétaire de l'entreprise à Tarse. Nous n'en sommes pas absolument sûrs, mais c'est tout à fait raisonnable.de penser que Paul se déplace alors très confortablement parmi les artisans qui fréquentent et habitent les marchés d'une ville comme Corinthe ....

"... Imaginons que Paul remonte la rue principale de Corinthe en passant par l'arche romaine monumentale qui donne sur le forum, le centre de la vie de la ville, l'endroit où se font toutes les affaires et la plupart des activités politiques de la vie publique de cette cité romaine. Voici les magasins, voici les bureaux des magistrats de la ville, et nous sommes littéralement à l'ombre du grand temple d'Apollon. C'est...C'est au milieu de ces artisans, de ces commerçants, de l'effervescence d'une ville grecque que nous devons imaginer Paul commençant à parler de son message de Jésus et donc, lorsque nous entendons Paul dire : " J'ai décidé de ne rien connaître d'autre parmi vous que Jésus-Christ, Jésus le Messie et lui crucifié ", cela a dû toucher une corde sensible chez ces Grecs cosmopolites qui devaient habiter Corinthe à l'époque.à cette époque.

Holland Lee Hendrix a déclaré à PBS : "Corinthe aurait été une ville fascinante parce qu'elle aurait à nouveau illustré le type de ville côtière maritime que nous avons à Caesarea Maritima. Vous auriez d'abord le port et toute l'activité qui y est associée... On se serait approché de la ville le long d'une route romaine plutôt agréable. Et en s'approchant, on aurait d'abord rencontréun très beau sanctuaire d'Asclépios, où l'on se rendait dans l'antiquité pour être guéri, et selon les règles statutaires d'Asclépios, il devait être situé à l'écart de la ville, là où il y avait de bonnes brises et loin de l'agitation de la vie urbaine quotidienne [Source : Holland Lee Hendrix, président de la faculté, Union Theological Seminary, Frontline, PBS, avril 1998].

Le troisième voyage de Paul

"Puis vous vous seriez dirigés vers la ville et seriez entrés par une route assez monumentale appelée la voie Lechaion qui vous aurait conduit dans le centre-ville proprement dit. Et il y aurait eu le magnifique temple d'Apollon à Corinthe que vous auriez rencontré à droite en entrant dans la ville. Je suppose maintenant que vous seriez sur vos pieds parce que vous n'étiez pas autorisé à conduire un chariot.On aurait pu rencontrer, à l'époque romaine, un certain nombre de temples dédiés aux divinités civiques, une bibliothèque, de nombreux magasins.... et on aurait également pu rencontrer, surtout à l'époque romaine, de magnifiques bains monumentaux.Les habitants pouvaient y exprimer leurs bienfaits à l'égard de la ville et, bien entendu, ils étaient également d'une importance capitale pour la vie économique et sociale de la ville.

"Au-dessus de Corinthe, vous auriez rencontré un phénomène très intéressant, le sanctuaire de Déméter. Au sanctuaire de Déméter, nous avons de beaux exemples de salles à manger dans lesquelles on aurait dîné. Si vous pensez à aller au restaurant dans l'Antiquité, vous savez, qu'est-ce qu'on fait le vendredi soir ? Eh bien, les restaurants étaient en fait les salles à manger des différents temples, et donc on aurait...se serait rendu au temple de Déméter à Corinthe et aurait dîné avec la déesse ou l'une des autres divinités du sanctuaire comme hôte ou hôtesse, et ce serait votre principal mode de récréation dans l'Antiquité".

Selon PBS : "Un visiteur typique de la ville antique de Corinthe s'approchait de la ville en suivant les pavés de la route Lechaion. Sur la droite se trouvait le grand temple d'Apollon, construit au 6e siècle avant J.-C. ; sept de ses colonnes doriques se dressent encore face au soleil de la mer Égée. À quelques pas du temple se trouvaient les sources sacrées de la Pierenne, où les pèlerins se prosternaient.L'Acrocorinthe, un immense affleurement qui abritait des sanctuaires sacrés aux déesses Aphrodite et Déméter, dominait toute la métropole. [Source : Frontline, PBS, avril 1998].

Corinthe

"Assise sur un isthme, Corinthe desservait deux ports : Lechaion au nord et Cenchreae à l'est. Le long des voies de navigation et dans les entrepôts animés passaient des produits de luxe - cuir, lin, vin, huiles et marbre fin - qui répondaient aux goûts des riches habitants de la ville. La pratique religieuse suivait les routes commerciales. Outre Apollon, Athéna, Aphrodite et Asclépios, leLes habitants de Corinthe rendaient hommage aux divinités étrangères et civiques.

"La tradition veut que Paul ait été fabricant de tentes et qu'il ait d'abord transmis son message à d'autres personnes exerçant le même métier, dont le couple identifié dans ses lettres comme Prisca et Aquila.

"Mais les lettres de Paul indiquent également qu'il a fait des convertis plus haut dans l'échelle sociale. Leurs noms, hommes et femmes, sont enregistrés dans sa correspondance : Chloé, Stephanus, Gaius, Crispus et Éraste. Une inscription de Corinthe mentionne un trésorier de la ville de ce nom. Était-il un chrétien de l'une des églises de Paul ? Tout ce que nous savons avec certitude, c'est que ces premiers convertis étaient incroyablementIls se réunissaient en petites communautés dans les grandes maisons des membres les plus riches. Ces lieux de rencontre ont fini par devenir des "églises de maison".

"Une fois que Paul eut établi un groupe de ces églises chrétiennes, il se rendit à Éphèse. Mais des querelles internes menaçaient de déchirer ses églises de maison. Il y avait des conflits sur le comportement immoral, les dons spirituels et les repas avec des païens. Parfois, Paul essayait d'arbitrer ces conflits en envoyant un émissaire ; d'autres fois, il répondait par des lettres.

Paul a écrit la lettre qui est devenue Première Corinthienne vers 54 après J.-C. à la congrégation de Corinthe en réponse à une lettre que ses disciples lui avaient envoyée pour demander des éclaircissements sur certains de ses enseignements. Selon PBS : "Il exprime son inquiétude au sujet des rapports qu'il a entendus sur les problèmes survenant dans la congrégation, y compris l'immoralité sexuelle et les procès entre chrétiens. Dans les extraits suivants,Paul réprimande les Corinthiens pour leur comportement, répond à leurs questions sur le mariage et le célibat, et raconte l'histoire de la résurrection de Jésus d'entre les morts [Source : Frontline, PBS, avril 1998].

Paul à Corinthe

"Deux des lettres qui font maintenant partie du Nouveau Testament ont été adressées aux églises de maison de Paul à Corinthe, et expriment une idée centrale de sa prédication : ceux qui deviennent chrétiens acceptent de mettre de côté les différences de genre, d'ethnie et de classe, et de s'unir en une seule communauté : "De même que le corps est un et a plusieurs membres, et que tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, de même...En effet, dans un seul Esprit, nous avons tous été baptisés pour former un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit (1 Co 12, 12-13).

Au sujet des remontrances paternelles, Paul écrit dans la première épître aux Corinthiens (1 Cor. 4.14 - 4.21) : 14 Ce n'est pas pour vous faire honte que j'écris ces lignes, mais pour vous avertir comme mes enfants bien-aimés. 15 En effet, si vous avez beaucoup de guides en Christ, vous n'avez pas beaucoup de pères ; car c'est moi qui suis devenu votre père en Jésus-Christ par l'Évangile. 16 Je vous exhorte donc à m'imiter. 17 C'est pourquoi je vous ai envoyé Timothée, mon bien-aimé et mon père.enfant fidèle dans le Seigneur, pour te rappeler mes voies en Christ, telles que je les enseigne partout dans toutes les églises. 18 Certains sont arrogants, comme si je ne venais pas chez vous. 19 Mais je viendrai bientôt chez vous, si le Seigneur le veut, et je découvrirai, non pas les discours de ces arrogants, mais leur puissance. 20 Car le royaume de Dieu ne consiste pas dans les discours, mais dans la puissance. 21 Que voulez-vous ? que je vienne chez vousavec une verge, ou avec de l'amour dans un esprit de douceur ? [Source : Revised Standard Version].

Sur la vie que le Seigneur lui a assignée, Paul écrit dans le chapitre 7 de la première épître aux Corinthiens : "17 Seulement, que chacun mène la vie que le Seigneur lui a assignée et dans laquelle Dieu l'a appelé. Telle est ma règle dans toutes les Églises. 18 Si quelqu'un était déjà circoncis au moment de sa vocation, qu'il ne cherche pas à faire disparaître les marques de la circoncision ; si quelqu'un était incirconcis au moment de sa vocation, qu'il ne cherche pas à faire disparaître les marques de la circoncision.rechercher la circoncision. 19 Car ni la circoncision ni l'incirconcision ne comptent, mais l'observation des commandements de Dieu. 20 Que chacun demeure dans l'état où il a été appelé.

"21 Étiez-vous esclave lorsque vous avez été appelé ? Peu importe ; mais si vous pouvez acquérir votre liberté, saisissez l'occasion. 22 Car celui qui a été appelé comme esclave dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; de même, celui qui était libre lorsqu'il a été appelé est un esclave du Christ. 23 Vous avez été achetés à prix d'or ; ne devenez pas esclaves des hommes. 24 Ainsi, frères, dans quelque état que chacun ait été appelé, qu'il y demeure avec Dieu.

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Ils ont dû réagir comme s'il s'agissait d'un message étrange à certains niveaux. Qu'est-ce que cela signifie d'appeler quelqu'un le Christ ou le Messie ? Cela n'a pas dû être compréhensible pour beaucoup d'entre eux jusqu'à ce qu'une explication soit donnée. D'autres références dans les écrits de Paul nous permettent de déterminer certains des rudiments de son message.parle de la façon dont ils se détournent des idoles pour servir un Dieu vivant, ce qui fait qu'il apporte un message sur le Dieu juif unique dans le cadre de sa prédication. C'est un prédicateur juif. Deuxièmement, il parle de la colère à venir, une sorte d'image apocalyptique d'un jugement à venir sur tous ceux qui adorent les idoles et ne servent pas ce Dieu vivant, et troisièmement, il parle de Jésus le Messie comme de celui qui délivrera de cette colère. Donc dansPour Paul, c'est l'identité messianique de Jésus qui est un nouvel élément important dans ce message juif très traditionnel, et il y a maintenant un autre élément. Il l'apporte à un public non juif. Il prêche aux gentils.

"Paul avait décidé de prêcher aux Gentils apparemment à la suite de sa propre expérience de révélation que c'était la mission qui lui avait été confiée par Dieu lorsque celui-ci l'avait appelé à fonctionner comme prophète pour ce nouveau mouvement de Jésus.

"Paul était juif. Paul était un prophète juif, mais lorsque Paul parle de lui-même, il se décrit comme ayant été appelé depuis le ventre de sa mère pour servir et remplir cette mission. Mais ce langage d'être appelé depuis le ventre de sa mère est un langage prophétique tiré directement du prophète Isaïe et du prophète Jérémie, de sorte que Paul se voit en continuité directe avec cet héritage juif de la tradition prophétique en tant que...quelqu'un appelé à avoir un but spécial. Une fonction spéciale au nom de Dieu."

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Nous avons l'histoire de la vie de Paul dans un récit complet qui nous est donné dans le livre des Actes, qui détaille ses activités depuis le moment où il était à Jérusalem jusqu'au moment où il se rend à Damas. Là, il fait une expérience de conversion et revient ensuite à Jérusalem. Il se rend ensuite à Antioche, l'une des autres villes importantes de la communauté grecque.Nous savons également qu'il y avait une très grande communauté juive à Antioche et, apparemment, lorsque Paul s'y est rendu, c'était parce qu'il avait compris qu'il y avait là une occasion très importante de prêcher ce nouveau message qu'il avait compris à la suite de sa propre expérience de révélation de Jésus. [Source : L. Michael White, Professeurprofesseur de lettres classiques et directeur du programme d'études religieuses de l'Université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998].

"...En plus du récit de la vie de Paul que nous obtenons dans le livre des Actes, nous avons aussi un récit que Paul lui-même nous donne et il est très important de noter qu'à certains égards, ces deux récits se contredisent. Ils ne sont pas complètement parallèles dans la façon dont ils décrivent certains événements de la carrière de Paul. Par exemple, dans Galates, lorsque Paul nous parle de ses débuts dans la vie, il dit explicitementPaul dit qu'il n'a pas ou peu de rapports avec Jérusalem au début. Ce n'est que plus tard qu'il revient à Jérusalem pour se familiariser avec les dirigeants de la communauté chrétienne de Jérusalem. Paul lui-même passe plus de temps loin de Jérusalem. D'abord dans la région de l'Arabie, probablement autour de la ville de Damas, puis il revient à Antioche. Paul décrit une grande partie de son activité au début de l'ère chrétienne.C'est-à-dire après sa conversion dans les régions d'Antioche et de Tarse, sa ville natale.

"Lorsque Paul décrit son retour à Antioche, il est clair qu'il travaille au sein de cette population mixte, juive et non-juive ou gentille, d'un grand centre cosmopolite. Antioche est l'une des plus grandes communautés juives de l'époque romaine en dehors de la patrie juive. On a suggéré que cette communauté juive comptait peut-être quelque quarante mille personnes. Nous devons donc imaginer un certain nombre de...différentes congrégations et sous-sections juives de la ville dans et à travers lesquelles Paul aurait pu se déplacer tout en se sentant chez lui au sein de la communauté juive. Certaines de ces congrégations juives, probablement comme Paul, probablement comme d'autres personnes dans la patrie, connaissaient également ce message apocalyptique d'une attente messianique et peut-être plus d'une sorte de Messie. Tout comme nous voyons dans leIl faut donc s'attendre à ce que Paul prêche un Messie. Le fait de parler d'une identité messianique n'est pas vraiment unique en soi, mais il est plus important de reconnaître que Paul et les autres adeptes du mouvement de Jésus de cette époque ont reçu une nouvelle signification spéciale ou un nouveau type d'information concernant leur compréhension de qui et de ce que le Messie a fait.Le Messie devait être.

Paul par El Greco

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Après la brouille avec Pierre à Antioche, Paul est parti et s'est rendu en Turquie occidentale ou en Asie Mineure et en Grèce, et ce sera le nouveau centre de son activité missionnaire pour les dix années suivantes de sa vie. Les dates sont difficiles à déchiffrer ici avec précision, mais si nous pensons à la conférence de Jérusalem en 48 environ, en 49 ou 50, nous savons que Paul estEn l'an 50, il arrive à Corinthe et c'est à ce moment-là que nous pensons qu'il commence à prêcher le message de Jésus-Christ.... Pendant les dix années suivantes... de 50 à 60 environ, Paul va concentrer tous ses efforts dans cette région du bassin égéen. C'est la région délimitée par la côte orientale de la mer Égée.La Grèce, la côte ouest de la Turquie et l'île située entre les deux. Ce sera son centre de mission pour les dix prochaines années. [Source : L. Michael White, professeur de lettres classiques et directeur du programme d'études religieuses de l'université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998].

"...Dans ce circuit du bassin égéen, Paul a essentiellement deux ou trois grandes villes qui lui servent de bases missionnaires. Nous connaissons les deux villes de Macédoine, Phillipi et Thessalonique, qu'il fréquente. Il s'y rend à plusieurs reprises. Corinthe est sa base dans le sud de la Grèce. Sur la côte est de la mer Égée, en Turquie, sa base est la grande ville d'Éphèse.précisément au moment où Paul y arrive, est sur le point de devenir la plus importante métropole de toute l'Asie.

"... [E]n l'an 50 à 55 environ, alors que Paul fait des allers-retours entre Corinthe et Éphèse, c'est une période où toute la mer Égée connaît les débuts d'une croissance massive sous l'expansion romaine... le développement romain. Nous devrions penser à des programmes d'urbanisation romaine. Or, jusqu'à cette époque, Éphèse n'était pas vraiment la grande ville d'Asie. Ce n'est que sous l'empereur Néron et uneCe n'est que plus tard qu'elle a vraiment pris son essor et qu'elle est devenue la plus importante cité grecque d'Orient. Paul était là au début de ce processus, et nous devons donc imaginer Paul arrivant à Éphèse par le port, descendant la rue principale jusqu'au théâtre grec et rencontrant ce qui, à ce stade, était encore une petite ville mais qui était sur le point de décoller. Comme Corinthe, Éphèseétait un environnement cosmopolite. Nous devons imaginer des commerçants venus d'Égypte, de l'arrière-pays turc, de Grèce, d'Italie. En fait, les inscriptions, les statues, les œuvres d'art et les bâtiments nous indiquent tous qu'il s'agit d'un véritable carrefour de la culture et de la vie religieuse du monde méditerranéen.

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Bien que toutes les villes dans lesquelles Paul se rende au cours de cette période soient très importantes pour son travail, c'est probablement Éphèse et les environs immédiats d'Éphèse qui constitueront sa base d'opérations la plus importante. Pendant plusieurs années, nous verrons Paul vivre à Éphèse et dans ses environs et écrire des lettres à ces autres congrégations. Nous devons y penser.Paul voyage le plus souvent dans une sorte de circuit de ces congrégations autour de la mer Égée, ou il envoie ses aides et ses collaborateurs, des gens comme Timothée et Tite, pour prendre des informations ou vérifier ce qui se passe à Phillipi ou dans un endroit comme ça. Parfois, peut-être même pour aller aider à fonder une nouvelle congrégation. Un endroit, disons à Colosses ou peut-être vers le nord de la mer Égée.Source : L. Michael White, professeur de lettres classiques et directeur du programme d'études religieuses de l'université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998].

"Nous devons donc imaginer la mission paulinienne comme une sorte de ruche d'activités... Paul, ses collaborateurs, d'autres chrétiens de différentes villes font des allers-retours à travers la mer Égée, mais surtout, nous découvrons que Paul fait quelque chose de nouveau. Il écrit des lettres comme un mécanisme pour les instruire davantage dans sa compréhension du message chrétien. Vous voyez que c'est Paul qui commence lela rédaction du Nouveau Testament en écrivant des lettres à ces congrégations naissantes dans les villes de l'Orient grec.

Paul prêchant à Ephèse

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Lorsque nous disons que Paul écrit des lettres, nous devons réaliser que Paul ne pense pas vraiment qu'il écrit des écritures. Il n'a pas encore pensé à un Nouveau Testament. Il n'existait pas encore. Pour Paul, la Bible signifie les Écritures hébraïques, ou plus précisément, la traduction grecque des Écritures hébraïques que nous appelons la Septante. Donc, lorsque Paul cite des écrituresQuand Paul écrit des lettres, il écrit des lettres ordinaires, de tous les jours, à de vraies personnes, dans de vraies villes, qui essaient de faire face aux circonstances dans lesquelles elles vivent... Il veut aborder des questions théologiques, mais Paul n'écrit pas de traités théologiques, il donne plutôt des conseils, des instructions et des encouragements pour vivre.

"L'autre chose que les lettres de Paul nous montrent, c'est que ces congrégations naissantes sont également confrontées à d'énormes difficultés d'adaptation sociale, et donc, lorsque Paul écrit, il essaie très souvent d'arbitrer des conflits ou de régler les tensions sociales qui surgissent précisément à cause du mélange de personnes qui arrivent dans ces congrégations. Par exemple, nous savons que Paul a écrit au moins quatre lettres ou plusNous savons également, d'après les lettres, qu'il y a au moins cinq ou six congrégations chrétiennes différentes à Corinthe, chacune d'entre elles étant située dans la maison de quelqu'un à un endroit différent.Ainsi, nous entendons parler de personnes comme Chloé, Gaeas et Stephanus et d'une femme très importante du nom de Phoebe qui vit dans la ville portuaire de Cenchrées. Tous ont des congrégations qui se réunissent dans leurs maisons, et c'est donc ce type d'organisation mixte et varié de petites cellules qui établit probablement une partie du contexte social important des lettres de Paul, précisément parce queil y a des désaccords qui surgissent. Il y a des divergences d'opinion sur la signification du message. Il y a des différences de comportement et de modèles éthiques vers lesquels ces convertis vont naturellement tendre dans leur tentative de vivre la vie chrétienne. Certains d'entre eux prennent le message différemment et ce sont ces divergences d'opinion qui provoquent une controverse que Paul lui-même se sent obligé deLa première lettre aux Corinthiens en est un très bon exemple. Paul dit : "J'ai entendu dire qu'il y a des disputes parmi vous", et il parle ensuite des difficultés que ces disputes créent dans la vie des communautés chrétiennes.

"L'une des difficultés est précisément la différenciation sociale entre les membres de la communauté. Les riches et les pauvres, les juifs et les gentils vivent côte à côte et célèbrent le culte côte à côte, et parfois la tension semble vouloir fragmenter toute la communauté. Paul doit dire que c'est vraiment la communion de la communauté, la capacité de se rassembler qui est la caractéristique importante du chrétien.et il doit essayer de leur montrer le chemin pour revenir à cet idéal.

"Quand nous voyons les lettres de Paul, nous nous rendons compte qu'il écrit un style de lettre en prose très ordinaire parce qu'il est très similaire à ce que nous voyons dans toutes les lettres standard du monde antique. L'écriture de la lettre elle-même avait un style et un ton très standardisés, et nous savons, grâce à la découverte de très nombreuses lettres d'Égypte parmi les papyri, que la pratique de l'écriture de la lettre et les formes del'écriture de lettres était devenue très courante dans le monde gréco-romain, et les lettres de Paul correspondent très, très bien à ces lettres typiques de l'ancien monde. Paul a adapté certaines des caractéristiques stylistiques standard de l'écriture de lettres aux besoins particuliers de ses propres préoccupations théologiques et de ses besoins d'instruction pour ces communautés chrétiennes. Ainsi, Paul développe en quelque sorte une forme de lettre standardMais à l'intérieur de ce style standard, Paul est très adaptable. Il est capable de prendre les éléments standard d'une lettre et de les faire correspondre aux besoins particuliers d'une situation donnée. Si la communauté de Corinthe souffre de trop de divisions et de conflits, il en fait une lettre d'instruction sur l'harmonie et l'unité. Dans le cas de la congrégation de Thessalonique, lorsqu'elle n'est pas sûre de son identité et de son identité, Paul est capable de s'adapter.Dans le cas de la communauté galate, alors qu'elle semblait prête à tourner complètement le dos à Paul et à devenir beaucoup plus juive dans son orientation, il se transforme en parent grondant et les assomme d'une prose violette sur le fait qu'ils ne peuvent pas revenir sur l'Évangile du Christ qu'il leur a donné. Ainsi, la lettre de Paul est une lettre de consolation et de réconfort.lettres très fortement intonées selon les besoins de la situation et les circonstances auxquelles il s'adresse.

Paul prêchant aux Thessaloniciens

Holland Lee Hendrix a déclaré à PBS : "Contrairement à certains des autres sites dont nous parlons, Thessalonique est surmontée d'une ville moderne. La Thessalonique moderne. Et si l'on s'était approché de la mer, disons à l'époque romaine, on aurait regardé le long de la côte et vu une ville s'élevant comme un amphithéâtre au-dessus de l'eau, avec une acropole fortifiée au sommet et des tours de guet.puis, à l'époque romaine, un étonnant forum à plusieurs terrasses [Source : Holland Lee Hendrix, président de la faculté, Union Theological Seminary, Frontline, PBS, avril 1998].

"Le forum de Thessalonique était assez particulier parce qu'il était formé de plusieurs terrasses ; l'une d'entre elles comportait un très bel odeum et un ... portique couvert sur le côté. Nous savons qu'une autre terrasse existait, mais nous ne sommes pas sûrs de ce qu'elle contenait. Elle semblait certainement être un endroit où les statues des empereurs étaient exposées de manière proéminente. Et puis il y aurait eu une troisième terrasse en tant queBien. Cela aurait été assez spectaculaire, je pense, de voir la ville s'élever au-dessus de la côte et suivre les contours de la terre de manière plutôt ingénieuse. ....

"On trouve aussi un temple de Dionysos. Dionysos est l'une des principales divinités de Macédoine, dont Thessalonique était la capitale provinciale. Et aussi un certain nombre d'autres cultes, certainement celui d'Artémis. Il y a beaucoup de preuves de la présence d'Artémis dans la ville. Et l'une des belles choses à propos de Thessalonique est son emplacement géographique et la façon dont la ville s'y conforme.Thessalonique représente donc une sorte de ville romaine typique de l'époque."

Selon PBS : "Cette lettre est le plus ancien livre du Nouveau Testament, écrit de Corinthe à la congrégation des Thessaloniciens vers 51 de notre ère. Dans cette lettre, Paul écrit des mots affectueux d'encouragement à la congrégation des Thessaloniciens, qui sont apparemment anxieux et confus en son absence. Il réitère certains de ses enseignements originaux pour eux, en leur donnant des conseils sur la façon dont ils devraient vivre dans l'attente de l'arrivée de l'Esprit Saint.Source : Frontline, PBS, avril 1998].

Paul s'adresse à une foule avant son arrestation Paul écrit dans le chapitre 2 de la Première Thessaloniciens : 17 Mais, frères, comme nous avons été privés de vous pour peu de temps, en personne et non de cœur, nous nous sommes efforcés avec d'autant plus d'ardeur et de désir de vous voir face à face ; 18 car nous avons voulu aller vers vous - moi, Paul, encore et encore - mais Satan nous en a empêchés. 19 Car quelle est notre espérance, quelle est notre joie, quelle est notre couronne de gloire devantn'est-ce pas toi ? 20 Car tu es notre gloire et notre joie.

Chapitre 3 : 1 C'est pourquoi, n'en pouvant plus, nous avons voulu rester seuls à Athènes, 2 et nous avons envoyé Timothée, notre frère et serviteur de Dieu dans l'Évangile de Christ, pour vous affermir dans la foi et vous exhorter, 3 afin que personne ne soit ému de ces souffrances. Vous savez vous-mêmes que tel doit être notre sort. 4 Car, lorsque nous étions avec vous, nous vous avions annoncé d'avance que nous allions5 C'est pourquoi, n'en pouvant plus, j'ai envoyé pour connaître votre foi, de peur que le tentateur ne vous ait séduit et que notre travail ne soit vain.

"6 Mais maintenant que Timothée est venu de chez vous, qu'il nous a apporté la bonne nouvelle de votre foi et de votre amour, et qu'il nous a rapporté que vous vous souvenez toujours de nous avec bonté et que vous avez le désir de nous voir, comme nous avons le désir de vous voir - 7 c'est pourquoi, frères, dans toute notre détresse et notre affliction, nous avons été réconfortés à votre sujet par votre foi ; 8 car maintenant nous vivons, si vous demeurez fermes dans le Seigneur. 9 Quelle action de grâces pouvons-nous rendre ?rendre à Dieu pour vous, pour toute la joie que nous éprouvons à cause de vous devant notre Dieu, 10 en priant instamment nuit et jour pour vous voir face à face et suppléer à ce qui manque à votre foi ?

"11 Que notre Dieu et Père lui-même, et notre Seigneur Jésus, dirigent nos pas vers vous, 12 et que le Seigneur vous fasse croître et abonder en amour les uns envers les autres et envers tous les hommes, comme nous le faisons envers vous, 13 afin qu'il établisse vos cœurs irréprochables en sainteté devant notre Dieu et Père, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus avec tous ses saints.

Le professeur L. Michael White a déclaré à PBS : "Paul est un personnage controversé tout au long de sa vie. Cela a commencé lorsqu'il était de retour à Antioche. Cela continue tout au long de son ministère en Égée, et... les conflits et les controverses que Paul précipite en raison de sa personnalité et de sa prédication le suivront vraiment tout au long de sa carrière. [Source : L. Michael White, professeur de lettres classiques et directeur de laProgramme d'études religieuses de l'Université du Texas à Austin, Frontline, PBS, avril 1998 ].

Paul arrêté

"Vers l'an 58 ou 60, cependant, Paul semble avoir estimé qu'il avait fait tout ce qu'il pouvait faire en Grèce orientale et qu'il se préparait à passer à autre chose. Lorsque Paul a écrit la lettre romaine, qui est la plus longue de toutes ses lettres et la dernière qu'il a écrite, il se préparait à aller à Rome. Il écrivait à Rome, mais lui-même n'y était jamais allé. Nous savons qui portait la lettre, c'est sa maison.la patronne de l'église, Phoebe, qui est partie à Rome pour préparer le terrain.... Paul se rend à Rome pour que les communautés chrétiennes de Rome le soutiennent dans un nouvel effort pour aller en Espagne... pour commencer une nouvelle mission auprès des Gentils dans une région qui n'avait jamais entendu la prédication de Jésus.Depuis dix ans qu'il est en Égée, il a demandé à ses congrégations de collecter de l'argent pour le ramener à Jérusalem. Nous le trouvons maintenant en train de rassembler tout cela, chaque congrégation envoyant un émissaire avec sa part de la contribution, et ils vont tous ensemble le déposer aux pieds de Jacques à Jérusalem. Jacques est le frère de Jésus, maintenant le chef de la communauté de Jérusalem.et c'est l'héritage direct de Jésus lui-même à travers les membres de la famille qui semble être très important dans cette première génération de la congrégation de Jérusalem. "Paul n'est apparemment jamais allé en Espagne, bien que nous n'en soyons pas sûrs. Ce qui semble s'être passé, c'est que lorsqu'il est retourné à Jérusalem avec la contribution, il a été arrêté comme une sorte d'agitateur de populace.... Cela met en place la scènepour ses éventuels procès et... la tradition veut qu'il soit mort en martyr....

Paul a été arrêté à Jérusalem à la demande des dirigeants juifs locaux en l'an 58 pour avoir tenté de convertir des Juifs au christianisme. Il a été envoyé dans la ville portuaire de Césarée, où il a été emprisonné pendant deux ans. Il a invoqué sa citoyenneté romaine et a été envoyé à Rome, où il a été assigné à résidence pendant deux autres années.

On ne sait pas exactement ce qui lui est arrivé, mais on pense qu'il a été martyrisé en 64 après J.-C., l'année où Néron a attribué aux Juifs le grand incendie de Rome. Avant d'être tué, saint Paul a invoqué son droit, en tant que citoyen romain, à être décapité. Son souhait a été exaucé. Selon certains, Paul a été martyrisé sur le site occupé par le monastère des Trois Fontaines à Rome. La cathédrale Saint-JeanLe Latran, la plus ancienne basilique chrétienne de Rome, fondée par Constantin en 314 après J.-C., contient des reliquaires qui contiendraient les têtes de saint Paul et de saint Pierre ainsi que le doigt coupé du sceptique Thomas enfoncé dans la blessure de Jésus.

Exécution de Saint Paul

En juin 2009, le Vatican a annoncé que les tests effectués sur des restes supposés appartenir à saint Paul "semblent confirmer" qu'il s'agit bien du saint. La datation au carbone de fragments d'os trouvés dans une tombe supposée appartenir à saint Paul a permis de déterminer que les fragments dataient du premier ou du deuxième siècle de notre ère. Quelques jours auparavant, des fonctionnaires du Vatican avaient déclaré avoir trouvé la plus ancienne icône connue d'un apôtre, une fresque de saint Paul.trouvé dans une autre tombe.

Les Romains ont établi des lois semblables à celles de Mirnada pour protéger les droits des criminels accusés. L'un des plus célèbres à invoquer ces lois pour sa protection était l'apôtre Paul. Le chapitre 22 des Actes des Apôtres décrit comment Paul est accusé par un magistrat romain d'un crime similaire à l'incitation à l'émeute. Au moment où il est sur le point d'être emmené en prison, il dit aux autorités qu'il est un citoyen romain, ce qui...signifie qu'il est autorisé à rester libre en attendant un procès.

Après que le grand prêtre de Jérusalem se soit plaint au gouverneur romain Festus que Paul était toujours en liberté, Festus a répondu au chapitre 25 des Actes des Apôtres : "Ce n'est pas la coutume romaine de livrer un homme avant qu'il n'ait fait face à ses accusateurs et qu'il ait eu l'occasion de se défendre contre leurs accusations."

Par la suite, Paul a gagné sa liberté pour quelques années en invoquant son droit légal d'être jugé à Rome. Paul se retrouve finalement à Rome, mais le livre des Actes des Apôtres se termine sans rien dire de l'issue finale de l'affaire. Certains chrétiens prétendent qu'il a été crucifié ou jeté en pâture aux lions par Néron, mais les spécialistes pensent que les accusations ont probablement été abandonnées car il n'existe aucune autre trace de l'affaire.

Sources des images : Wikimedia, Commons

Sources du texte : Internet Ancient History Sourcebook : Christian Origins sourcebooks.fordham.edu "World Religions" édité par Geoffrey Parrinder (Facts on File Publications, New York) ; "Encyclopedia of the World's Religions" édité par R.C. Zaehner (Barnes & ; Noble Books, 1959) ; King James Version of the Bible, gutenberg.org ; New International Version (NIV) of The Bible, biblegateway.com ;"Egeria's Description of the Liturgical Year in Jerusalem" users.ox.ac.uk ; Complete Works of Josephus at Christian Classics Ethereal Library (CCEL), translated by William Whiston, ccel.org , Metropolitan Museum of Art metmuseum.org, Frontline, PBS, "Encyclopedia of the World Cultures" edited by David Levinson (G.K. Hall & ; Company, New York, 1994) ; National Geographic, New York Times,Washington Post, Los Angeles Times, Smithsonian magazine, Times of London, The New Yorker, Time, Newsweek, Reuters, AP, AFP, Guides Lonely Planet, Compton's Encyclopedia et divers livres et autres publications.


Remonter